Vers des soins à deux vitesses?

Des soins sans prise en charge sont impensables, mais une prise en charge sans soins est tout à fait envisageable. Il manque toutefois en Suisse des règles claires dans le droit social qui définissent clairement ce qu’il faut entendre par bonne prise en charge au troisième âge. Et le système de soutien aux personnes âgées se dirige de plus en plus vers un système de soins à deux vitesses dans lequel les individus aisés peuvent s’offrir une prise en charge professionnelle alors que ceux qui sont moins bien lotis n’ont pas ce luxe.