Le Parlement légifère pour la première fois sur la prise en charge au troisième âge

Dans le cadre de la révision complète des prestations complémentaires, la forme de « logement protégé » a été introduite dans la CSSS-N, puis à nouveau retirée face à l’opposition du Conseil des États. Le sujet a été repris dans une motion déposée par la commission, puis transmis à l’Office fédéral des assurances sociales OFAS pour traitement en hiver 2019 sur approbation du Conseil des États. Cela signifie que nous disposerons bientôt pour la première fois d’une loi sur la prise en charge au troisième âge.

La fondation Paul Schiller prend position concernant les chances et les défis du débat politique et fait des suggestions concrètes pour la mise en œuvre.

Position pour un renforcement général de la prise en charge au troisième âge