Avocate d’une bonne prise en charge au troisième âge pour tous

La Fondation Paul Schiller veut contribuer à la création, à la gestion ou à la promotion d’œuvres d’utilité publique de toutes sortes. Elle s’engage entre autres pour une prise en charge abordable de qualité pour les personnes âgées en Suisse.

Idée directrice pour une bonne prise en charge au troisième âge

Chacun a le droit de vieillir dans la dignité. Une bonne prise en charge fait partie de ce droit. En jouant un rôle d’avocate, la Fondation Paul Schiller s’engage en faveur d’une prise en charge abordable et de qualité pour les personnes âgées en Suisse.

A cette fin, elle soutient le développement de principes de base et de projets pilotes qui affinent la terminologie de la prise en charge au troisième âge, abordent les conditions-cadres juridiques et financières ainsi que les principes relatifs à l’éthique et aux droits de l’homme.

Ce n’est qu’avec l’engagement de tous que les défis du vieillissement démographique dans notre société pourront être surmontés. Consciente de cette responsabilité commune, la Fondation Paul Schiller veut faire de la prise en charge au troisième âge un sujet de discussion et renforcer le débat – dans les milieux spécialisés, les groupements de cabinets, la formation, la recherche, en politique, dans l’administration, l’économie, la société civile et la sphère publique.

La fondation informe et sensibilise, crée des plateformes de discussion et d’échange de connaissances, et souligne la nécessité sociopolitique d’agir à différents niveaux.

Par son engagement à long terme, Fondation Paul Schiller donne des impulsions et invite à la réflexion et à créer des liens entre les différents intervenants. Elle effectue un classement politique des évolutions, fournit des contenus pour le débat et prépare le terrain pour les processus politiques. Cependant, elle ne prend pas la direction des affaires politiques et ne souhaite pas non plus s’imposer comme leader sur le sujet.