«La normalité passée n’est pas une option»

Nous nous sommes entretenus avec quatre représentants de différents secteurs de la prise en charge. Il est étonnant de constater à quel point le quotidien rythmé par le coronavirus est à la fois similaire et différent.

En savoir plus

L’habitat dans les dernières années de vie. Informations de base et différences régionales.

Le quatrième Age Report fournit une base solide d’informations concernant l’habitat et le vieillissement en Suisse. Le rapport se base sur l’enquête Age sur le logement menée auprès de personnes de plus de 65 ans. Pour la première fois depuis 2003, l’enquête a été menée dans les trois régions du pays. Des personnes vivant en établissement médico-social ont également été interrogées.

L’Age Report IV met l’accent sur les différences entre les régions linguistiques et sur le mode d’habitat des personnes très âgées: comment se passe leur vie à domicile lorsque leur santé se détériore? Comment l’architecture et l’environnement social peuvent-ils répondre aux défis de la vieillesse? De quelle manière les établissements médico-sociaux et la politique vieillesse devraient-elles prendre en compte les différences sociales et culturelles? Ces questions et bien d’autres sont analysées par une équipe de recherche pluridisciplinaire. Détaillé, clairement structuré et riche en graphiques, cet ouvrage constitue une précieuse base de réflexion sur le sujet.

En savoir plus

Promotion du bénévolat

«engagement-local» offre à dix communes et villes, districts et régions la possibilité de développer une stratégie pour la promotion durable du bénévolat local sur une période de trois ans. Soutenue, entre autres, par Pro Senectute, l’initiative apporte également son aide à des projets dans le domaine des soins de qualité aux personnes âgées. L’appel d’offres est ouvert – les candidatures peuvent encore être soumises jusqu’au 31 janvier 2020.

Une approche liant des secteurs différents est particulièrement importante dans ce projet: dans le cadre d’un dialogue animé et intense, les organisations de la société civile, les administrations publiques et les entreprises développent, conjointement et sur un pied d’égalité, des visions et des concepts, des stratégies et des projets pour promouvoir le volontariat local.

En savoir plus

Vieillir dans le quartier

La Spitex thurgovienne Thurvita AG planifie des quartiers avec des infrastructures adaptées dans différentes communes afin que les personnes âgées puissent rester chez elles le plus longtemps possible et être prises en charge. Le projet pionnier est le quartier Bronschhofen, dans lequel 35 appartements pour personnes âgées sont prévus. Le parlement de la ville de Wil vient d’approuver l’accord nécessaire sur les droits de construction entre la ville de Wil et Thurvita.

En savoir plus

Lorsque Spitex devient aussi un chez-soi

Dans le Langetental en Haute Argovie, l’organisation Spitex effectue un travail de pionnier. Outre les prestations ambulatoires habituelles, Spitex Oberes Langetental accueille aussi des personnes en situation d’urgence, rassemble des personnes du troisième âge de cette région de campagne, et travaille main dans la main avec des socio-pédagogues. Une démarche qui au final profite aussi aux collaborateurs.

En savoir plus

Convivialité et information pour les personnes âgées issues de la migration

Dans différentes régions de Suisse, le programme EPER Âge et migration contribue à ce que les personnes migrantes puissent vivre la troisième phase de leur vie de manière autonome, en bonne santé et avec une bonne qualité de vie.

... Lisez tout

Dans différentes régions de Suisse, le programme EPER Âge et migration contribue à ce que les personnes migrantes puissent vivre la troisième phase de leur vie de manière autonome, en bonne santé et avec une bonne qualité de vie.

Il comprend notamment les cafés-rencontres, qui permettent la participation sociale. Dans la commune argovienne de Suhr par exemple, les personnes issues de la migration se retrouvent deux fois par mois pour un moment de convivialité. On y discute aussi de sujets liés à la vieillesse et on y présente des services.

En savoir plus

La ville de Berne promet des fonds pour la prise en charge des personnes âgées à domicile

À partir du mois de mai 2019, la ville de Berne finance diverses offres de soutien tels que des systèmes d’appel d’urgence, des services de livraison de repas, de petites modifications des logements et promet de contribuer financièrement à des formes d’habitation assorties d’une prise en charge.

... Lisez tout

À partir du mois de mai 2019, la ville de Berne finance diverses offres de soutien tels que des systèmes d’appel d’urgence, des services de livraison de repas, de petites modifications des logements et promet de contribuer financièrement à des formes d’habitation assorties d’une prise en charge.

L’offre s’adresse à des Bernoises et à des Bernois en âge de percevoir l’AVS et dont les revenus et le patrimoine ne dépasse par un certain plafond. Le conseil communal réagit ainsi à une lacune dans le système de financement: alors que les soins au troisième âge sont financés par l’assurance-maladie et par des contributions cantonales, la prise en charge et le soutien au quotidien relèvent de l’action privée. Tous les seniors ne peuvent néanmoins pas se permettre ces dépenses supplémentaires.

En savoir plus

Un nouveau lieu de rencontre à Zurich Witikon

Le lieu de rencontre HOCH3 assorti d’un bistro, d’un café et d’un pavillon a été inauguré début mars à Zurich Witikon. HOCH3 est un projet pilote de l’église réformée de Zurich Witikon qui est né de la réflexion de base de la Stiftung für Urbane Diakonie (fondation de la diaconie urbaine): «Ensemble en faveur les uns des autres dans le quartier».

... Lisez tout

Le lieu de rencontre HOCH3 assorti d’un bistro, d’un café et d’un pavillon a été inauguré début mars à Zurich Witikon. HOCH3 est un projet pilote de l’église réformée de Zurich Witikon qui est né de la réflexion de base de la Stiftung für Urbane Diakonie (fondation de la diaconie urbaine): «Ensemble en faveur les uns des autres dans le quartier».

«Vous êtes-vous déjà rendu sur place, avez-vous goûté le thé fin et le café?», demandent les responsables sur le site Internet. «Soyez les bienvenus! Vous remarquerez que HOCH3 sera bien plus que le petit restaurant du quartier.» Par exemple un centre de formation continue dans lequel une psychologue fait la lumière sur le sujet des «Proches qui assurent une prise en charge» ou une place de marché sur laquelle sont proposés des produits issus de la région ou du commerce équitable.

En savoir plus

Un soutien financier pour des communes engagées

Les communes suisses ressentent également la mutation démographique. La grande majorité de la population souhaite vivre à domicile de manière autonome aussi longtemps que possible.

... Lisez tout

Les communes suisses ressentent également la mutation démographique. La grande majorité de la population souhaite vivre à domicile de manière autonome aussi longtemps que possible.

En science et en pratique, les spécialistes admettent de plus en plus que les offres de soins ambulatoires ne suffisent plus à elles seuls pour conforter dans leur situation les femmes et les hommes âgés vivant chez eux. Pour une réorientation judicieuse de l’approche de la vieillesse, divers acteurs et prestataires doivent coordonner leurs offres. L’Age-Stiftung (fondation Age) publie pour la deuxième fois le programme Socius. Cette fois-ci, il s’adresse aux communes ou aux régions qui souhaitent mettre en place des systèmes d’assistance pour les personnes âgées vivant à leur domicile. Les dix démarches les plus convaincantes sont soutenues par le biais d’une contribution financière et profitent d’un échange de connaissances et d’expériences.

En savoir plus

Rester bien connecté au troisième âge

Dans notre société, les personnes de plus de 80 ans sont la plupart du temps considérées comme malades et comme un fardeau. La génération actuelle des plus de 80 ans fait toutefois également état d’un besoin intense d’autonomie et d’implication, et pas seulement d’être materné et de consommer.

... Lisez tout

Dans notre société, les personnes de plus de 80 ans sont la plupart du temps considérées comme malades et comme un fardeau. La génération actuelle des plus de 80 ans fait toutefois également état d’un besoin intense d’autonomie et d’implication, et pas seulement d’être materné et de consommer.

Avec la plateforme Netzwerk 80plus (le réseau des plus de 80 ans), fondée par Innovage Suisse centrale en coordination avec le département Vieillesse et santé de la ville de Lucerne, les intérêts et les préoccupations politiques et sociaux des personnes du troisième âge doivent être identifiés et défendus. Les thèmes des groupes de travail tels que le transport, la participation au troisième âge, des événements culinaires ou parler de la mort sont régulièrement abordés lors des réunions du réseau. Le réseau joue ainsi également un rôle visant à corriger les préjugés négatifs existants concernant les personnes âgées. Une table ronde de 14 jours consacrée à des thèmes intéressants a notamment été organisée à la maison de retraite de Wesemlin à Lucerne. «Je suis convaincu que les personnes du troisième âge ont beaucoup de choses à faire dans leur vie sociale et culturelle et qu’elles peuvent ainsi enrichir la société», déclare l’initiatrice du réseau Dagmar Böhler. «Les personnes de plus de 80 ans ont elles aussi beaucoup de choses à dire.»

En savoir plus